Comment aider mon bébé à faire ses nuits

27 Mar 2019 | Sommeil de bébé | 0 commentaires

Comment aider mon bébé à faire ses nuits et s endormir sereinement 

Dormir est un besoin physiologique et un nourrisson aura besoin entre 16 et 20h par jour pour s’assurer une bonne santé et développement optimum, en théorie… j’ai bien dit en théorie. La pratique étant parfois un peu tumultueuse….

Et pour bien dormir un bébé a besoin de 2 conditions : une sécurité affective et des bonnes conditions d endormissement.

Quand je parle de Sécurité affective il est important de rappeler que si la maman se sent elle même inquiète ou stressée à la simple idée de la mort subite du nourrisson ou à l idée de le déposer dans son lit, il va s en dire que cette émotion va passer directement à son bébé, et étant des éponges émotionnels ils absorbent tout, même le côté négatif évidemment.

Le coucher est un moment de séparation désagréable pour la maman comme pour l enfant mais inévitable. Nous pouvons pas dormir « à la place » de l enfant. Tout comme marcher à sa place. Donc toute tentative pour essayer de l endormir seront vouées à l échec si la maman utilise une aide extérieure pour l endormir (bras, transat poussette, sein, tétine ou biberon) puisque le bébé ou l enfant voudra retrouver les mêmes conditions dans laquelle il s est endormi si il se réveille (entre chaque cycle)

Voici les 5 points clé pour que votre enfant dorme mieux et commence à faire ses nuits

1. Préparer une routine

La plupart des gens ont besoin de se détendre pour se préparer au sommeil et les bébés ne sont pas différent. Préparer une routine du coucher. Peu importe la routine il est important que cela soit un moment complice et partagé entre le bébé et son parent. Si vous n aimez pas lire, inutile de vous forcez à une routine qui vous déplaît. Chantez, riez ou parlez si vous en avez envie mais créez un climat d apaisement qui sera propice au sommeil. Le bain est un excellent moment détente avant le coucher. La routine du coucher ne devant pas excéder 20-30 min.

2. Savoir repérer les signaux de sommeil de votre bébé

Les signaux de sommeil sont facilement repérables et ne doivent en aucun cas être ignoré : les yeux qui piquent, le nez qui grattent, un bâillement, il se touche les oreilles et en général la tète, il veut être anormalement à bras, pleurniche etc … Un bébé ne montrant aucun signes de sommeil (qui en en pleine activité à la crèche ou avec les copains chez la nounou) est un bébé ultra fatigué qui vit sur les nerfs donc même si il n indique pas ces signaux de sommeil, on devra quand même lui proposer la sieste et le coucher du soir a des heures fixes. Si vous manquez « ce train » du sommeil, le meilleur moment ou la sécrétion de la mélatonine hormone du sommeil est à son maximum, il faudra attendre le second train, soit entre 60 et 90 min. Si il est trop agité ou énervé emmenez le dans un endroit plus calme sans stimuli extérieur comme la télévision ou la radio.

3. Ne pas utiliser d accessoires de sommeil.

Endormir un enfant dans les bras,  dans la poussette, avec un biberon ou en le sein, voici les principaux accessoires de sommeil. Ce ne sont pas des mauvaises habitudes en soit puisqu’elles vont permettre d aider votre bébé à trouver son sommeil, sauf que passé 3 ou 4 mois ces habitudes deviennent des associations dans l esprit  de votre bébé (sommeil = biberon ou sommeil = s endormir dans les bras) Concernant la tétine il sera incapable  a cet âge de remettre lui même sa tétine en bouche, vous serez tributaire de cet objet et devoir lui remettre à chaque fois qu il la réclamera. Comme nous les adultes nous nous réveillons plusieurs fois dans la nuit, hors nous, nous nous rendormons, lui bébé va chercher les mêmes conditions d endormissement. Je vous conseille donc de lui faire appréhender son lit. Il pourra ainsi apprendre à s apaiser et se rendormir si il se réveille la nuit et d éviter la tétine, un endormissement au biberon au sein ou dans les bras ce qu un bébé ne pourra reproduire sans l intervention parentale.

4. Ne laissez pas dormir votre bébé ou enfant ailleurs que dans son lit.

Jusqu’à 2 mois un nourrisson n est pas conscient de lui même et nous pouvons à ce stade d évolution le faire dormir dans un carton si on voulait sans que ça ne le perturbe pour autant (il dort donc n importe où n importe quand et à n importe quelle heure) sauf qu après ces 2 mois ce nourrisson évolue et prend de plus en plus conscience de son environnement extérieur et il fait très vite des associations pour le sommeil (dormir sur le ventre ou dans les bras ou encore, dans la poussette) L absence de bruit peut les effrayer et en situation d évitement il essayera de maintenir une zone de confort auquel il a été habitué pendant 9 mois dans le ventre de maman (utero il y avait la présence la voix et les battements du cœur en continues) Les premiers mois de vie, vous pouvez l emmailloter afin qu il retrouve les mêmes sensations que dans votre ventre, en cododo puis le passer dans sa chambre pour les siestes et ensuite pour la nuit mais éviter un maximum d effectivement l endormissement en poussette ou dans la voiture comme précédemment.

5. Être constant dans votre prise de décision.

Un bébé étant très linéaire il ne connaît pas l inconstance et l i décision. Il aime en général tout ce qui est routinier et n apprécie pas le changement.  Si vous souhaitez le faire dormir dans son lit mais que tous les matins il se retrouve dans le votre, il va être dérouté et au final se poser bien des questions… je vous incite donc une fois votre décision prise de le faire dormir dans son lit ou sa chambre, de garder cette décision et de ne pas y revenir…

« Plus doux sera le nid, plus fortes seront les ailes »

Virginie de monbébéfaitsesnuits.fr