Qui suis-je ? Consultant sommeil bébé

Lola 2
phalbm25282474 1
27752514 2074660142778459 7811309995653114755 n
thumbnail 2
Lola-2
Sleeping baby.
27752514_2074660142778459_7811309995653114755_n
thumbnail (2)
previous arrow
next arrow
IMG 0077 scaled

 

 

 

  • Je suis maman d’Arthur 7 ans et Jade 3 ans
  • Je suis facilitatrice à l’allaitement et marraine de l’association l’Or Blanc 
  • J’ai suivi les formations données par le Docteur et Pédiatre Challamel Responsable de l’unité de sommeil à Lyon sur Les insomnies du jeune enfant et sur La maturation du cerveau
  • Je suis formée par le centre de centre de formation « Pré en bulles » à Deux Acren en Belgique Comprendre et accompagner le sommeil de l’enfant de 0 à 3 ans
  • J’ai suivi la formation « les petites violences du quotidien » avec Fabienne Lhermet, psychanalyste intégrative et thérapeute familiale, spécialisée en éthologie humaine, clinique de l’attachement et des systèmes familiaux.
  • J’ai aussi suivi la formation « comment dire oui plus souvent mais en mettant un cadre et des limites » avec Christel Dumaz, Educatrice de jeunes enfants et monitrice de yoga pour adultes et enfants
  • Je suis créatrice de bijoux souvenir au lait maternel et bijoux avec mèches de cheveux : vers la voie lactée www.verslavoielactee.com 
  • J’ai suivi une formation mooc sur l’allaitement maternel en 2021

 

 

 

 

Mon parcours de consultant sommeil bébé

Le sommeil est au centre de notre vie puisque nous passons un tiers de notre existence à dormir, et un sommeil sain et de qualité permet de rester en bonne santé physique et psychologique au même titre qu’une alimentation saine et variée. 

C’est sur cette route que j’accompagne chaque jour des familles, des professionnels de santé et de la petite enfance.

Je suis maman de 2 enfants, Arthur et Jade et j’ai cherché moi-même le meilleur pour mes enfants en matière d’éducation qui m’a amené à m’intéresser plus particulièrement à la parentalité positive et bienveillante, le maternage, le cododo et l’allaitement puisque j’ai allaité ma princesse pendant 3 ans et demi

Mon doux rêve serait que chaque parent puisse être informé au mieux des informations liés au sommeil leur permettant de faire des choix en conscience et autonome sur le sommeil de leur enfant. 

Une consultation sur cinq chez le médecin traitant est liée à un trouble du sommeil. Ma mission aujourd’hui est de vous aider à améliorer le sommeil de votre bébé en respectant le choix éducatif de votre famille. Je ne vous demanderais donc jamais de faire quelque chose qui soit contraire à vos valeurs et votre éthique. 

 Virginie Consultante en sommeil pour bébé et enfants de 0 à 6 ans

Bonnes ou mauvaises habitudes sommeil : les réponses du consultant sommeil bébé

Dans mes consultations de sommeil, en tant que consultant en sommeil pour bébé et enfant, ces affirmations reviennent souvent : « Tu lui donnes de mauvaises habitudes… »

J’ai moi-même été le délit de ces injonctions concernant le sommeil de mon bébé. Et pourtant, j’ai envie de dire : chaque parent fait ce qu’il peut avec les informations qu’il a. C’est-à-dire très peu… Donc loin de moi l’idée de les blâmer. Est ignorant celui qui croit tout savoir.

A la maternité, on nous apprend comment changer une couche, donner un biberon ou alors baigner son bébé mais aucune information concrète ni d’accompagnement n’est proposé sur le sommeil de bébé. Et n’arrangent rien, certain auteur à succès prône que « ça va s’arranger tout seul » ou qu’il est « normal » de ne pas dormir quand on a un bébé. Et cette idée fausse est largement répandue. « Sois maman, ne dort pas et tais-toi » 

Les problèmes de sommeil passager font partie du développement normal de l’enfant. Un jour ou l’autre, un parent sera forcément confronté à un enfant qui refuse de s’endormir ou qui se réveille la nuit d’un cauchemar affreux. Ce sont les problèmes qui dépassent une certaine intensité ou une durée et sont alors considérés comme un trouble du sommeil. Et non il n’est pas normal d’encourager une situation où les parents sont en situation de désespoir. 

Mon rôle en tant que consultante en sommeil pour bébé et enfant est de relayer cette désinformation qui encourage et entérine des situations de souffrance maternelle chez la maman et une dette de sommeil accrue chez le bébé, cette situation déséquilibre l’ensemble du foyer familial, du couple et peut provoquer des situations dramatiques de maltraitance infantile dû au manque de sommeil. Nous sommes dans une réalité qui est peu dite et souvent cachée car le parent éprouve beaucoup de culpabilité à ne pas être un bon parent pour son enfant. Et qui plus est n’arrive pas à l’endormir. 

De plus, mal informées, les mamans allaitantes abandonnent leur allaitement pensant que leur bébé leur laissera un peu de repos, or il est dommage d’écourter un allaitement qui n’est en rien responsable du problème de sommeil de bébé. 

Le pédopsychiatre Michel Lecendreux au centre de pathologies et des troubles du sommeil de l’hôpital Robert Debré établi dans une étude que les mauvais dormeurs entre 2 et 4 ans donnera des mauvais dormeurs entre 8 et 10 ans et constate que de nombreux adultes gardent ces premières années de vulnérabilité à l’insomnie. 

Savez-vous que la part de marché concernant les médicaments pour aider à dormir à exploser depuis ces dernières années ? 

Consultante en sommeil bébé : l’aide pour des répercussions sur l’enfant et le parent

Tant que l’enfant est très jeune, il souffre généralement peu de ses difficultés de sommeil. La plupart du temps, il récupère le jour, lors des siestes, le sommeil qu’il n’a pas eu la nuit.

Néanmoins, je suis persuadé qu’un enfant qui est autonome la nuit et qui dort correctement est bien plus heureux la journée. Il est plus à même de contrôler son équilibre émotionnel et faire face aux défis qu’il lui a donné la journée. Il est plus relaxé, ses parents aussi : l’ambiance générale est bien meilleure. S’il est courant de dire que les problèmes de nuit se règlent le jour, il est tout aussi exact de dire que les difficultés de sommeil entraînent des difficultés d’éveil, bébé grognon, souvent en demande forte d’être dans les bras, impatient, irritable, on note également une difficulté de mémorisation et de production de l’hormone de croissance. Et oui, quand on dort, on grandit.

Du cotés des parents, les journées peuvent être affectées par le manque accru de sommeil, de merveilleux parents peuvent se retrouver à crier sur leur bébé ou fondre littéralement en larmes tant la privation de repos est douloureuse. Lorsque ces parents me font confiance et qu’il me partage un bout de leur histoire, c’est un peu de leur famille qu’il me confie et c’est avec cœur que je les guide vers un sommeil réparateur et qu’il puisse profiter des moments si précieux de la vie. 

Faut-il laisser pleurer bébé dans sa chambre ? Réponse d'une consultante en sommeil pour bébé

« Un enfant qui a des difficultés de sommeil a souvent quelque chose à dire, il suffit de savoir écouter »

Beaucoup de méthode existent, méthode 5-10-15, méthode contrôlée des pleurs, Faber, etc pour essayer d’aider son bébé à dormir la nuit. Utiliser une méthode pour traiter le symptôme (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes) mais pas la cause, revient à soigner les feuilles d’un arbre malade sans prendre en compte ses racines. Je ne suis donc pas partisane du laisser pleurer pour laisser pleurer. En aucun cas, je ne vous demanderais de laisser pleurer votre bébé seul dans sa chambre et son lit. On ne le ferait pas pour un adulte en détresse, alors encore moins pour un bébé.

En tant que consultante en sommeil pour bébé et enfant, j’accompagne les parents dans une démarche d’introspection à comprendre les troubles du sommeil et ensemble à y remédier. Par la compréhension de la physiologie de sommeil de l’enfant, grâce à des outils concrets adaptés à son âge et sa personnalité nous l’aidera à mieux dormir en toute sécurité avec beaucoup de douceur, d’amour et de bienveillance. Je m’appuierai des approches d’Isabelle Fillozat, Catherine Guegen, Aletha Solter, Faber et bien d’autres pour vous guider vers une parentalité bienveillante et positive.

A vous de choisir quel accompagnement vous conviendrait le mieux pour votre famille et votre bébé, accompagnement de 15 jours, consultation simple ou alors atelier défi.